Le consortium Dyclam +

Le consortium Dyclam +

DYCLAM+ réunit un consortium de 4 universités partenaires assurant la formation pédagogique. Ces 4 établissements d’enseignement supérieur européens sont partenaires à part entière de cette formation : l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne (France), l’Institut Polytechnique de Tomar (Portugal), l’Université Babes Bolyai de Cluj (Roumanie) et l’Université Federico II de Naples (Italie).

 

UNIVERSITÉ JEAN MONNET- SAINT-ÉTIENNE – FRANCE

L'université Jean Monnet (UJM) fondée en 1969 est une des 20 universités françaises pluridisciplinaires (Santé, Droit, Économie, Gestion, Arts, Lettres, Langues, Sciences Humaines et Sociales, Sciences & Technologies, une école d’ingénieurs TELECOM, 2 IUT). Elle compte plus 22 000 étudiants (dont 16% étudiants étrangers de 121 nationalités) et 1500 personnels. Depuis 2007 elle est membre de la Communauté universitaire de Lyon qui regroupe plus de 129 000 étudiants et 11500 chercheurs. Portant le nom de Jean Monnet, l'université, très tôt ouverte à l’Europe a tissé un solide réseau de relations internationales (EMJMD, MICS, actions Jean Monnet, plusieurs conventions et programmes internationaux). L’UJM est pilote du Pôle Universitaire de St Etienne (10 établissements). Elle compte 34 équipes de recherche dont 18 UMR (dont EVS ISTHME classée A+), 16 CNRS, 1 INSERM/CNRS. Elle a 3 pôles d’excellence : Santé, Optique et PATRIMOINE. Ce dernier est installé à Firminy, site UNESCO, dans le monument classé de l’Unité d’habitation Le Corbusier. Très impliquée dans la formation et la recherche sur les questions patrimoniales, l’UJM a créé en 2014 un département Pôle International de formation en patrimoines et paysages culturels. Elle délivre un Master Histoire, Civilisation et Patrimoines depuis 2002, labelisé IDEX en 2018 et coordonne des EMJMD depuis 2007 (MACLands puis DYCLAM), de MICS, d’un module Jean Monnet (Eumétis, 2015-2018) et un partenariat stratégique (ProPEACE, 2016-2019). Ce Pôle Patrimoine regroupe des chercheurs et des professionnels des patrimoines culturels reconnus internationalement. Le Pr. Belot (CHAIRE EUROPÉENNE JEAN MONNET) spécialiste des patrimoines monumentaux et de la géopolitique européenne a été recruté en septembre 2017 pour diriger et donner une impulsion nouvelle à cette équipe de 147 intervenants qui se relaient pour former de futurs professionnels et créer du lien entre les métiers du patrimoine et le monde universitaire. L’UJM coordonne le Master.

 

INSTITUT POLYTECHNIQUE DE TOMAR – TOMAR - PORTUGAL

Avec près de 3000 étudiants, l'Institut Polytechnique de Tomar (IPT) a été un point de repère entre les institutions d'enseignement supérieur depuis 30 ans. Avec plusieurs degrés et cursus de Master (y compris SIG appliquée à la gestion du territoire), l’IPT offre un large éventail de domaines de formation. Actuellement, tous les degrés de l'IPT sont adaptés au modèle de Bologne. En outre, depuis 2004, l'institut intègre le Consortium Erasmus Mundus en Quaternaire et Préhistoire, et a aussi participé au Masters Maclands II et Dyclam. L’internationalisation a été un pari fort de l’IPT, en particulier dans le domaine culturel comme en témoignent les 15 projets de Culture 2000 (4 coordonné par IPT), la plupart relatives à la gestion du patrimoine et à la gestion intégrée du territoire, et plusieurs programmes intensifs (1 coordonnés par le IPT : Gestion de qualité globale du patrimoine), ainsi que le partenariat stratégique Apheleia (coordonné par l’IPT). L’IPT a un campus à Tomar pour les étudiants de l'École de technologie (Tomar) et l'École de gestion (Tomar) et un autre à Abrantes pour les étudiants de l'École de technologie (Abrantes). Son centre de recherche/formation à Mação est le siège des programmes de gestion culturelle, et accueillera DYCLAM+. L’IPT est spécialisé dans la Gestion Intégrée des Territoires (GIT). La recherche à l’IPT a pour mission de promouvoir la conservation de l'environnement et la gestion durable des ressources comme un moyen de générer développement économique, équité, sociale et bien-être humain. Au sein de DYCLAM+, l’IPT accueillera les étudiants au 2e semestre.

 

UNIVERSITÉ BABES BOLYAI – CLUJ – ROUMANIE

L’université BabeS-Bolyai est la plus grande et ancienne de Roumanie, avec 21 facultés et plus de 30000 étudiants. La Faculté d’études européennes a été fondée il y a 25 ans dans le cadre d’un projet Tempus et d’un réseau international. Faisant partie du système de Bologne et gérant plus de 80 partenariats Erasmus+, la Faculté a implémenté jusqu’à présent 7 projets Jean Monnet et 3 projets des fonds structurels de l’UE, visant, entre autres, des conférences internationales sur des thèmes liés à l’intégration européenne et régionale, des chaires Jean Monnet et JM Ad Personam, le développement du curriculum et les programmes de pratique professionnelle des étudiants, créant ainsi du know-how important en matière de gestion des projets. Des exemples incluent : la Chaire JM Ad Personam du Prof. Nicolae PAun (2010-2013), dédiée à la formation de la Nouvelle Europe, les trois projets Jean Monnet pour l’organisation des conférences internationales « Désintégration et intégration en Europe centrale et orientale » (Cluj, 2013, 2014, 2016) et « Culture européenne » (Berlin, 2016), et les projets « Claudiopolis - la ville des jeunes. Programme de pratique pour élèves et étudiants dans le domaine des sciences sociales » (2014-2015) et « Programme Master: l’évaluation du développement régional » (2011-2013), financés par le Fonds social européen. La Faculté d’études européennes promeut une coopération constante avec les institutions européennes, les milieux professionnels du domaine des projets européens, et les ONG qui cultivent la responsabilité civique, le développement régional et la protection de l’environnement. Dans le cadre du DYCLAM+, elle offrira un curriculum interdisciplinaire, tout en encourageant la recherche des étudiants sur des thèmes particuliers de l’espace central-oriental, la mise en valeur de leurs résultats, leurs contacts avec les milieux professionnels et les expériences culturelles et linguistiques visant le spécifique roumain.

 

UNIVERSITÉ FEDERICO II – NAPLES – Italie

L’Universita degli studi di Napoli Federico II (UNINA), fondée en 1224 est la plus ancienne université laïque d'Europe. Elle compte 96867 étudiants et regroupe 13 facultés, 81 départements, 22 centres de recherche dont 2 d’excellence, 74 L, 80 M, 80D et 26 écoles doctorales. Les spécialités de l’UNINA sont les études méditerranéennes, les matériaux, techniques du bâti, traditions matérielles et immatérielles pour conserver, restaurer et protéger les patrimoines. Elle a des liens avec le monde des entreprises et particulièrement celles liées à la Culture et à l'Architecture. La formation sera adossée au centre de recherche CITTAM (études et techniques traditionnelles des régions méditerranéennes) dont les points forts sont: transdisciplinarité, architecture, ingénierie, histoire du peuplement, gestion des terres/planification urbaine /expérience du terrain ainsi que développement de stratégies et de techniques pour les patrimoines méditerranéens: transformation des terres, sauvegarde de l’authenticité, technologies innovantes durables à un certain nombre d'échelles. Le CITTAM  est intégré dans une faculté d’ingénierie preuve que DYCLAM+ peut faire travailler ensemble sciences de l’ingénieur et humaines. Le point fort d’UNINA est l’intervention du CITTAM au sein des quatre paysages culturels italiens. L’UNINA assurera les cours du début du 4e semestre pour les étudiants ayant choisi un parcours professionnel sur la gouvernance des paysages culturels et des patrimoines. Ils participeront aussi à des cours auprès des autres partenaires lors des 3 premiers semestres.