L'équipe Dyclam +

L'équipe Dyclam +

L’équipe DYCLAM+ se structure autour de 4 pôles composés de personnes issues du monde académique et du monde professionnel. Ces équipes garantissent l’équilibre entre acquisition de connaissances et validation de compétences. Chaque semestre est géré par une institution partenaire. La coordination générale du Master Erasmus Mundus DYCLAM+ est assurée par le Pôle stéphanois.

UNIVERSITÉ JEAN MONNET, FRANCE

Université coordonnatrice du Consortium DYCLAM+

 

ROBERT BELOT

Directeur du Consortium DYCLAM+

Professeur des universités en histoire, spécialiste de la géopolitique européenne et du patrimoine, il a enseigné devant des publics variés en France et à l’étranger (Suisse, Corée, Chine, États-Unis), en adoptant une démarche d’ouverture interdisciplinaire. Titulaire d’une Chaire Jean Monnet sur le politiques patrimoniales européennes (EUPOPA), directeur du Département des Patrimoines et paysages culturels et du Master Histoire Civilisations Patrimoines à l’UJM, il anime le Partenariat stratégique européen Projet Patrimoine Européen pour un Avenir Culturel Ensemble. Auteur de 155 publications, il a occupé des postes opérationnels dans les ministères de la Défense et de l’Enseignement supérieur notamment à la Direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives. Il a été maire-adjoint chargé de la Culture, du Patrimoine.

 

THOMAS GUILLOBEZ

Bureau d'Ingénierie de Projets Internationaux de Formation et Coopération

thomas.guillobez @ univ-st-etienne.fr

Thomas GUILLOBEZ est titulaire d’un DEA en Droit européen. Depuis 2006, il travaille au sein de la Direction de l'International de l’Université Jean Monnet en tant qu’ingénieur et manager de projets internationaux de formation. Il s’est impliqué dans différents programmes de financements européens et nationaux en tant que responsable des aspects légaux, financiers et administratifs de candidature de projets internationaux, incluant 2 Masters Erasmus Mundus, un programme de coopération Erasmus Mundus Action 2 ainsi que des 2 Masters nouvellement sélectionnés dans le programme Erasmus+/JMD. Il donne également des cours sur les organisations internationales (ONU, UE et Conseil de l’Europe) au sein de l’Université Jean Monnet. Il est auteur de plusieurs ouvrages (Citoyenneté européenne et Droits de l’Homme en 2006, Droit européen en 2008, Projet EUBAT – Culture européenne en 2013).

 

FRÉDÉRIC DETROIS

Scolarité du Master Erasmus Mundus DYCLAM+

frederic.detrois @ univ-st-etienne.fr

 

MARTINE CIVIER

Gestionnaire des emplois du temps du Master Erasmus Mundus DYCLAM+

 

RACHEL GALLET

Gestionnaire financière en charge du Master Erasmus Mundus DYCLAM+

 

INSTITUT POLYTECHNIQUE DE TOMAR, PORTUGAL (IPT)

 

PIERLUIGI ROSINA

Responsable DYCLAM + pour l’IPT

prosina @ ipt.pt

Diplômé en sciences géologiques de l'université La Sapienza (Rome, 1997), titulaire d’un DEA en géologie quaternaire (Perpignan, France, 2001), il a obtenu un doctorat sur le thème de l’environnement, le comportement et la dynamique humaine (université de Ferrara, Italie, 2004). Il est professeur à l'Institut polytechnique de Tomar depuis 1998, dont il est devenu membre du conseil scientifique en 2005. De 2005 à 2011 il a dirigé le Département de l'aménagement paysager. Depuis 2007, est membre du Centre de Géosciences de recherche (uID73). Il est l'auteur de plus de 60 articles.

 

LUIZ OOSTERBEEK

Enseignant DYCLAM+ (semestre 2), Titulaire d’une Chaire UNESCO sur la gestion culturelle des territoires.

 loost @ ipt.pt

Licencié en Histoire et Docteur en archéologie, il conduit des recherches dans les domaines de l’archéologie, du patrimoine et de la gestion du territoire au Portugal, en Afrique et en Amérique du Sud. Il a publié environs 300 articles et 52 livres, et est réviseur pour nombres de revues scientifiques. Professeur à l’Institut Polytechnique de Tomar, Prof. invité d’universités en Europe, Amérique Latine, Afrique et Asie, il est Président de l’Institut Terre et Mémoire,  ancien vice-manager de Science et société du CYTED, conseiller du Forum Culturel Taihu de Chine, Secrétaire Général du Conseil International pour la Philosophie et les Sciences Humaines et de l’UISPP. Il est titulaire de la Chaire UNESCO de gestion culturelle des territoires.

 

LUIS SANTOS

Enseignant DYCLAM+ (semestre 2)

lsantos @ ipt.pt

 Luís Filipe Carreira Santos. Doctorat en Biologie. Master Applications Informatiques pour l’Etude Archéologique et du patrimoine, Licencié en Biologie Environnementale. Professeur à l’Institut Polytechnique de Tomar depuis 2000. Directeur du Cours de Gestion du Territoire depuis 2013. Auteur de plusieurs articles allant de la Conservation de la Nature et Développement Durable à la Conservation et restauration du patrimoine. Chercheur impliqués dans plusieurs projets nationaux et internationaux.

LAURENT CARON

Coordonnateur administratif DYCLAM+ à l’IPT

lcaron @ ipt.pt

Titulaire d’un Master en Histoire de l’Art et Archéologie et d’un Master en Histoire, Civilisation, Archéologie des Mondes antiques. Technicien supérieur à l’Institut Polytechnique de Tomar et chercheur du Centre Geosciences Quaternary. Archéologue responsable de nombreux accompagnements et fouilles archéologiques en France et au Portugal (Protohistoire et époque moderne). Spécialisé en Archéologie et Histoire Romaine. Actuellement membre de l’équipe de coordination et responsable de la gestion du projet Erasmus+ KA2 Apheleia - Integrated Cultural Landscape Management for Local and global sustainability et coordinateur archéologique pour le projet de valorisation du Site Archéologique de S. Miguel – Mação.

 

UNIVERSITÉ BABES BOLYAI DE CLUJ, ROUMANIE (UBB)

 

ADRIAN-GABRIEL CORPADEAN

Responsable DYCLAM+ pour l’UBB

adi_corpadean@yahoo.com

Il est maitre de conférences, coordinateur du programme Master en Diplomatie culturelle et relations internationales. Vice-doyen de la Faculté d’études européennes, chargé des relations internationales, il est spécialiste en histoire de l’intégration européenne et en communication européenne. Docteur en histoire de l’université de Cergy-Pontoise et de l’université de Cluj, titulaire d’un postdoctorat à l’Académie roumaine, c’est le rédacteur-en-chef de la revue internationale Synergies Roumanie. Il a été manager de projets européens. Auteur de plus de 40 études, il a fait partie d’un module Jean Monnet et est membre de plusieurs associations internationales. Il parle couramment roumain, français, anglais et italien.

 

ANTOANELA-PAULA MURESAN

Enseignante DYCLAM+ à l’UBB (semestre 3)

Dr. Antoanela-Paula Muresan est lecteur à la Faculté d’études européennes, université Babes-Bolyai, Cluj-Napoca. Elle est docteur en histoire depuis 2013 et a fini le post-doctorat en 2015. Elle esttitulaire d’un Master en études juives (« Institut Moshe Carmilly», université Babes-Bolyai, Cluj-Napoca) et diplômée de la Faculté des Lettres (anglais, français) et de la Faculté d’Histoire et Philosophie, université Babes-Bolyai, Cluj-Napoca. Son domaine d’intérêt est lié aux relations internationales en Europe, surtout en ce qui concerne l’extrémisme européen de droite au XXème siècle et l’européisation de la Roumanie au XXème siècle.

 

DELIA POP-FLANJA

Enseignante DYCLAM+ à l’UBB (semestre 3)

Dr. Delia Pop-Flanja est lecteur à la Faculté d'études européennes. Ses recherches ont porté sur la communication interculturelle, l’analyse du discours et la didactique des langues étrangères. Elle possède un doctorat en philologie, sur les typologies culturelles et l’adaptation interculturelle, une maîtrise en communication interculturelle d’affaires et une licence en langue et littérature française et anglaise. Elle est directrice du Bureau des relations internationales et coordinateur départemental Erasmus, membre de la commission d’admission aux programmes de Master de la Faculté, co-responsable du Centre de réussite universitaire, organisé en partenariat avec l’AUF, et du Centre d'études africaines de l’université Babes-Bolyai.

 

UNIVERSITÉ FEDERICO II DE NAPLES, ITALIE (UNINA)

 

MARINA FUMO

Responsable DYCLAM+ à l’UNINA

Architecte et professeure en architecture UNINA.

marina.fumo @ unina.it

Architecte et professeure en architecture à l’UNINA, elle travaille sur les techniques traditionnelles de construction afin de rechercher les anciens systèmes de construction adaptés aux ressources locales et aux risques ; les paysages culturels italiens, les techniques d'ingénierie naturaliste de l'environnement et est engagée dans la diffusion de la culture ancienne et traditionnelle. Responsable du CS du doctorat en génie civil de l’UNINA, du CS du programme de doctorat en architecture. Directrice du Centre Interdépartemental pour l'étude des techniques traditionnelles dans la région méditerranéenne (CITTAM). Membre des CA de l'Association nationale des ingénieurs et architectes italiens, de gestion de la Campanie.

 

FERRUCCIO FERRIGNI

Enseignant DYCLAM+ à l’UNINA (semestre 4)

Ingénieur civil, urbaniste

Ingénieur civil, urbaniste. Expert de la protection des agglomérations historiques dans les régions sujettes aux séismes et inventeur du concept "Culture Locale du Risque"(1987). Il a publié un ouvrage de référence en 2013, L'avenir des territoires anciens. Membre du Comité scientifique du groupe de Recherche intégrée sur la réduction des catastrophes, programme coparrainé par le Conseil international pour la science (CIUS) et la United Nations International Strategy for Disaster Reduction. Membre du CUECB de Ravello. Directeur scientifique du plan de gestion du paysage culturel UNESCO Costiera Amalfitana. Professeur émérite de gestion des systèmes urbains et régionaux, à la faculté d'ingénierie de l'UNINA.

 

GIOVANNI GUGG

Enseignant DYCLAM+ à l’UNINA (semestre 4)

giovanni.gugg @ unina.it

Docteur en anthropologie culturelle, Giovanni Gugg est, depuis 2015, chargé du cours magistral d’Anthropologie Urbaine au Département d’Ingénierie de Construction de l’Université de Naples « Federico II » (Italie). Depuis 2014, il est chercheur associé au LAPCOS – Laboratoire d’Anthropologie et Psychologie Cognitives et Sociales de l’Université Nice Sophia Antipolis (France). Ses études s’inscrivent dans le cadre de la recherche sur la relation des communautés humaines avec le paysage qui les environne et, plus particulièrement, avec les territoires à risques. Son travail porte principalement sur l’élaboration culturelle des risques opérée par les habitants des régions menacées par des possibles catastrophes « naturelles », en tenant compte des émotions et du fatalisme, ainsi que des mécanismes d’auto-organisation et des diverses rationalités (sociales). Au cours des dernières années, il s’est occupé notamment du cas du volcan Vésuve dans la région de Naples : outre que par la recherche ethnographique, il a abordé ce sujet du point de vue de l’anthropologie historique, visuelle et des institutions.